Finances

Le budget de la Ville

VUE D’ENSEMBLE DU BUDGET 2017

Budget primitif 2017 (voté aux Conseils municipaux des 15/12/2016 et 31/03/2017) :

  • Fonctionnement 14.550.015 €
  • Investissement: 8.200.000 €

Le budget de fonctionnement

Recettes de fonctionnement

Les recettes de fonctionnement s’établissent à 18.706.434 €, stables par rapport à 2016, elles proviennent ­essentiellement de 5 sources :

  •         les impôts et taxes dont les recettes prévues s’élèvent à 13.415.449 € qui progressent du fait de l’augmentation des bases fiscales votées par le parlement et de l’accroissement du parc immobilier,
  •         les dotations et subventions pour 2.951.280 € en ­diminution de 450.000 € dont 350.000 € au titre de la ­Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) ­confirmant le dégagement progressif de l’Etat,
  •         les participations des familles relatives aux dépenses périscolaires et ­sociales,
  •         les recettes de la billetterie (musée, bibliothèque…) et les redevances des concessionnaires (marché),
  •         l’excédent de résultats de l’exercice précédent pour 713.761 €, ­conséquence de la bonne maîtrise des dépenses, notamment de personnel, et de recettes aléatoires non ­inscrites.

Le graphique ci-dessus met en évidence l'évolution de montant annuel versé par l'Etat au titre de la D.G.F

Dépenses de fonctionnement

Les dépenses de fonctionnement prévues pour 2017 ­s’établissent à 14.550.015 € en baisse de 450.000 € par ­rapport à 2016.

En fait les dépenses réelles votées baissent de 180.000 € (soit 1,2%), le solde de la baisse entre les 2 exercices ­provenant de la reprise du règlement du FPIC par l’intercommunalité.

Ces dépenses sont pour l’essentiel relatives à :

  •         des charges à caractère général (achat de fournitures et de petits ­matériels,  transports scolaires, fluides, entretien des espaces verts, etc.),
  •         des charges de ­gestion courante de subventions au CCAS, aux ­associations ­adamoises, à la plage, au service ­incendie et à la piscine,
  •         la rémunération du ­personnel municipal dont ­l’effectif progresse ­légèrement du fait de la reprise par la ville des activités assurées jusqu’alors par le CALVA,
  •         les dépenses d’intérêts d’emprunts en diminution constante.

Le budget d’investissement

L’important virement de la section de fonctionnement vers le budget d’investissement, les produits de cessions ainsi que les subventions attendues au titre du Contrat Régional et Départemental permettent de disposer d’un niveau d’investissement important plus de 8.200.000 € et ce, sans une nouvelle fois de recours à l’emprunt.

Le budget global d’investissement 2017, en tenant compte des opérations engagées en 2016 mais non encore terminées ou soldées, s’élève à 12.429.261 €.

Recettes d’investissement

Les recettes comprennent pour l’essentiel :

  •        le virement de la section de fonctionnement et les amortissements pour 4.054.119 €,
  •        le produit de cession pour 1.624.000 € concernant la vente de terrains destinés d’une part à la construction d’un ­immeuble pour les gendarmes, d’autre part pour la réalisation d’une résidence sociale pour les seniors,
  •        les subventions provenance de l’Etat, de la Région et du Département qui concernent pour l’essentiel notre Contrat Régional et Départemental et de l’intercommunalité au titre des dépenses de voirie,
  •        les taxes locales d’équipement et le FCTVA qui ­correspond au remboursement d’une partie de la TVA ­acquittée sur les dépenses d’investissements réalisées en 2016.

Le graphique ci-dessus démontre qu'il est essentiel de maîtriser les dépenses de fonctionnement si la Ville veut pouvoir continuer d'investir et ainsi préparer le futur de la ville.

Dépenses d’investissement

L’essentiel concerne :

  •        Des dépenses nouvelles d’équipement pour plus de 3.000.000 €. Ainsi seront réalisés : l’aire de jeux du parc Manchez, la fin des travaux de la zone de biodiversité de la Rosière et seront engagés les travaux de construction de la nouvelle salle de spectacle à l’emplacement de la Maison de L’Isle-Adam.
  •        Le remboursement des annuités d’emprunts pour un ­total 1.337.000 € sans recours corrélatif à un emprunt ­nouveau confirmant ainsi la poursuite du désendettement de la Ville. A la fin 2017, l'endettement par habitant sera de 600€.
  •        Des travaux d’amélioration des écoles et autres ­bâtiments communaux pour plus de 650.000 €.
  •        Des frais d’études pour 130.000 € concernant notamment le futur multi-accueil Sœur Joannès ou les travaux à venir dans le gymnase.
  •        L’acquisition de matériels pour 350.000€ concernant ­notamment la plantation d’arbustes et l’agencement de ­terrains, l’achat de divers matériels de bureau et ­informatique pour les écoles et les services, l’achat d’une nouvelle ­balayeuse de rue et le remplacement de mobiliers urbains.

  •       Des dépenses nouvelles d’éclairage public et de voirie pour 1.765.000 €

Hôtel de Ville

45 Grande Rue
95290 L'Isle-Adam
Tél. 01 34 08 19 19

Horaires d'ouverture :
Du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30
Le vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h
Le samedi de 8h30 à 12h

Le Castelrose

Mairie-annexe - Services administratifs

1 avenue de Paris
95290 L'Isle-Adam
Tél. 01 34 08 19 07

Horaires d'ouverture : 
Lundi, mardi, mercredi, jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30
Le vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h
Le samedi de 8h30 à 11h30