Conseil municipal extraordinaire du samedi 30 septembre

Bandeau Lettre d'information L'Isle-Adam

A la suite de la décision de Monsieur Axel Poniatowski de démissionner de sa fonction de maire de L’Isle-Adam, laquelle a été acceptée par Monsieur le Préfet le 18 septembre 2017, le Conseil municipal extraordinaire qui s’est réuni le 30 septembre 2017 à 10h00, a procédé à l’élection du nouveau maire de L’Isle-Adam et de ses adjoints.

 

Sébastien Poniatowski a été élu maire de L’Isle-Adam.

Philippe Leballeur a été élu adjoint en charge de l’Urbanisme et des Grands projets.

Chantal Villalard a été élue adjointe en charge des Espaces Verts, des Evénementiels et des Commerces non sédentaires.

Jean-Dominique Gillis a été élu adjoint en charge de la Sécurité, de la Voirie, des Circulations douces, de l’Eclairage public, des Travaux et du Parc des véhicules de la Ville.

Claudine Morvan Lebrec’h a été élue adjointe en charge de l’Enfance, des Affaires scolaires et de la Jeunesse.

Michel Passant a été élu adjoint en charge des Finances, du Budget et du Personnel de la Ville.

Agnès Tellier a été élue adjointe en charge des Affaires culturelles et du Tourisme.

Alphonse Pagnon a été élu adjoint en charge des Sports et des Associations sportives, de la Plage et du Cimetière.

Michel Vray a été élu adjoint en charge des Logements sociaux, du Commerce et du Développement économique.

Julita Salbert a été élue adjointe en charge des Affaires générales, des Affaires sociales et de la Vie associative.

 

A cette occasion, Sébastien Poniatowski, le nouveau maire de L’Isle-Adam, a prononcé le discours suivant :

Chers amis,

Permettez-moi de vous remercier très sincèrement pour votre confiance. Votre vote m’honore et je saurai m’en montrer digne, mesurant parfaitement le degré d’exigence qui accompagne cette marque de confiance et l’exercice de la fonction de Maire de L’Isle-Adam.

1. Les Adamois nous ont confié en 2014 un mandat clair, celui de mener à leurs termes les projets initiés par Axel Poniatowski. Le vote d’aujourd’hui s’inscrit dans ce mandat et il nous appartient de poursuivre la mise en œuvre de ces projets jusqu’au dernier jour de cette mandature. Les réalisations engagées depuis 2014 sont nombreuses et nous continuerons, au cours des trois années à venir, nos efforts de manière à répondre aux attentes de nos concitoyens.

- Des attentes qui touchent d’abord à notre sécurité

Il s’agit là, sur notre territoire, d’un enjeu fondamental et nous devons en tant qu’élus prendre toutes les dispositions pour que la sécurité des habitants de notre Ville et de leurs biens matériels mais aussi de nos infrastructures, soit garantie. Depuis 2014, le programme de participation citoyenne a été mis en place et trois postes de policiers municipaux ont été ouverts. Notre objectif sera dans les années à venir et dans la mesure de nos moyens d’en augmenter encore le nombre. Nos efforts en matière de sécurité porteront également sur l’installation de nouvelles caméras de surveillance. 

-  Des attentes qui touchent ensuite à nos infrastructures et à nos voiries

L’un des chantiers importants de cette seconde partie de mandature sera de mener à son terme la construction de la nouvelle salle de spectacle, afin de donner aux associations de la Ville la possibilité d’y organiser des évènements dans des conditions optimales de confort et de modernité.

Faciliter la circulation dans L’Isle-Adam et améliorer la qualité de nos trottoirs et de nos rues continueront également à faire partie de nos priorités. Comme cela a déjà été entrepris rue de Pontoise et rue Chantepie-Mancier, il est prévu dans les mois à venir de réaménager le contour de la place du marché et notamment la rue Dambry et l’avenue de Paris. Mais une attention toute particulière sera portée à l’aménagement des voies situées aux abords de PORT L’ISLE-ADAM, de manière à fluidifier l’accès à ce nouveau quartier de notre Ville et d’y faciliter le stationnement. Nous en mesurons parfaitement l’enjeu et une réunion publique sera organisée dans les mois à venir.

Enfin, nous aurons à cœur de développer dans notre Ville les circulations douces. Les Adamois ont été consultés à cet effet en juin dernier. Il en est ressorti une attente et nous leur devons une réponse. Cette réponse sera progressive et sera également accompagnée de l’installation de matériel de signalisation et de stationnement de vélos. Un comité dédié aux circulations douces sera à cet effet créé et installé dans les tout prochains jours.

-  Des attentes qui touchent à notre économie, notre activité touristique et notre environnement

Nous porterons une attention toute particulière au développement du tourisme sur notre territoire, en étroite collaboration avec l’office de tourisme de notre communauté de communes. C’est en valorisant ce patrimoine et ces activités touristiques que nous pourrons pérenniser nos commerces. Notre politique sera à ce titre toujours aussi volontaire et ferme, jusqu’à devoir exercer, lorsque cela s’avèrera nécessaire, notre droit de préemption. 

De la même façon, nous veillerons à toujours faciliter l’accueil des professionnels de la santé sur notre territoire. La clinique Conti, la clinique vétérinaire et les laboratoires d’analyse ont permis à notre Ville de proposer une offre de santé complète et compétente. Cette offre, nous devons veiller à la pérenniser et à la développer. Nous initierons ainsi un partenariat avec la Fondation Chantepie-Mancier afin de permettre l’accueil de médecins généralistes.

La spécificité de L’Isle-Adam est également son cadre naturel, au bord de l’Oise et en bordure de forêt. Nous avons depuis trois ans aménagé la zone de la Rosière ainsi que plusieurs autres espaces de biodiversité. Cet effort, nous le poursuivrons en permettant l’aménagement de la dernière tranche de la zone de la Rosière mais aussi en aménageant là où se peut d’autres zones de biodiversité, à l’image de la plaine des Anoures au rond-point des Héros de la Résistance.

Enfin je n’oublie pas que L’Isle-Adam a toujours été à la pointe dans le domaine du numérique. Le grand chantier de ces prochains mois sera à cet égard l’installation sur notre territoire de la fibre optique. Il appartiendra par ailleurs au comité des nouvelles technologies de se faire force de proposition pour que de nouveaux outils puissent être offerts aux Adamois avec le souci permanent de fluidifier les liens entre usagers et administration.

- Des attentes enfin qui touchent à la jeunesse et à l’enfance

Etre en mesure d’accueillir des familles et de permettre à la jeunesse adamoise de s’y épanouir, leur offrir les infrastructures nécessaires est un enjeu important pour notre Ville. C’est dans cet esprit que l’aire de jeux des enfants du Parc Manchez, mais aussi que l’agrandissement de l’école Chantefleur ont été entrepris depuis trois ans. C’est aussi dans cet esprit que les terrains synthétiques au stade ont été réalisés. Là encore nous poursuivrons cette politique. Je lancerai une réflexion pour que soit mis en place à l’avenir un conseil municipal des jeunes, ici, à L’Isle-Adam. 

Voilà, mes chers collègues, quelques-uns des projets qu’il nous appartient de poursuivre. Cela ne se fera pas sans difficulté car vous connaissez tout comme moi les contraintes qui pèsent sur nos épaules.

-  Nos contraintes financières d’abord avec des dotations qui ont considérablement baissé depuis 2014. Pour gérer au mieux nos finances, nous continuerons à réduire, quand cela est possible, nos dépenses de fonctionnement et nous pérenniserons en revanche notre budget d’investissement. La maitrise de notre budget est essentielle pour conserver les marges de manœuvres nécessaires à la mise en œuvre des projets annoncés.

-  Une autre contrainte est celle de la loi SRU qui impose aux villes des quotas de construction de logements sociaux et la densification des centres-villes. Ces règles ont considérablement été renforcées ces dernières années puisque le parc de logements sociaux doit impérativement représenter aujourd’hui 25% des logements totaux d’ici 2025. Ces règles drastiques, qu’on les approuve ou non, ne sont pas à prendre à la légère. Si elles ne sont pas respectées, nous risquons des sanctions allant d’une amende annuelle jusqu’à la saisine d’autorité par le Préfet de la compétence de création des logements sociaux. Dans un tel contexte, notre politique sera de continuer à limiter autant que possible le nombre de constructions nouvelles, de rendre notre PLU contraignant pour les promoteurs et de limiter la surface et la hauteur des constructions afin de préserver notre environnement et notre cadre de vie.

-  Il nous appartient enfin d’être ensemble des acteurs de notre communauté de communes. La CCVO3F, née en 2004, a pris au fil des ans, avec les lois de décentralisation successives, une importance toute particulière. Une importance qui oblige dorénavant les maires à tenir compte de problématiques territoriales qui dépassent largement les frontières de leurs communes. Nous travaillerons à cet effet en étroite collaboration avec nos collègues élus de la CCVO3F. 

3- Mes chers amis, mener à leurs termes ces projets, faire face à ces contraintes, nous le ferons ensemble, en équipe. Cette équipe c’est vous, et je sais pouvoir, tout comme les Adamois, compter sur votre engagement, votre énergie, votre compétence. Nous avons tous une qualité commune, celle d’aimer profondément notre Ville et de vouloir offrir à nos enfants un environnement humain et sain.

4- Mon propos, mes amis, ne saurait s’achever sans évoquer avec vous la profonde gratitude que nous ressentons à l’égard d’un homme qui a consacré 18 ans de sa vie à notre Ville de L’Isle-Adam, à ce territoire de la Vallée de l’Oise et à la représentation nationale. Il l’a fait avec énergie, compétence et efficacité mais aussi avec beaucoup, beaucoup de cœur.

Votre action, Axel, depuis 18 ans, traduit toute l’affection que vous portez à cette Ville et aux Adamois.

-  Vous avez d’abord depuis votre prise de fonction assaini les finances et diminué de manière importante l’endettement de la Ville, ce qui nous permet aujourd’hui à l’aube d’une période sans doute plus difficile que par le passé, d’affronter ses défis avec plus de sérénité.

-  Mais vous êtes surtout pendant votre mandat resté fidèle à ce projet de Ville-Parc qui est tellement propre à L’Isle-Adam. Vous avez eu le souci de l’enfance et de la jeunesse, en modernisant et agrandissant notre centre sportif et notre stade et en aménageant des aires de jeux. Vous avez eu le souci d’offrir aux Adamois des infrastructures modernes, une nouvelle piscine municipale et un centre culturel. Vous avez eu le souci du patrimoine en rénovant le Pavillon Chinois et l’Eglise Saint-Martin. Vous avez eu enfin le souci de la sécurité des Adamois en créant la police municipale.

L’évocation de ces réalisations ne saurait être exhaustive tant elles sont nombreuses. Mais il y a peut-être un point qui mérite d’être souligné, votre attention permanente à protéger l’âme de la Ville, celle à limiter la densification autant que faire se peut, à protéger nos espaces verts. C’est cette intention, cette volonté même qui a guidé vos choix et vos décisions. Cependant cela, vous l’avez fait avec une préoccupation, une intuition même, celui qu’une ville qui ne se développe pas est une ville qui meurt. 

Une ville qui ne se développe pas est une ville qui s’appauvrit, une ville dont les commerces ferment. C’est sans doute ce qui vous a conduit pendant plus de 15 ans à porter un projet, celui de PORT L’ISLE-ADAM qui arrive en phase de réalisation malgré toutes les embûches et toutes les difficultés rencontrées. C’est sans doute l’une de vos plus grandes fiertés.

Mais depuis 2002, vous avez aussi exercé les fonctions de député et de Président de la Commission des Affaires Etrangères à l’Assemblée Nationale. Je sais que nombreux sur ce territoire de la Vallée de l’Oise vous sont reconnaissants de les avoir soutenus, représentés et défendus. Je sais aussi que vous avez pris un réel plaisir à porter la voix de la France dans vos déplacements à l’étranger en qualité de parlementaire. Il ne fait pas de doute d’ailleurs que cette expérience de la politique étrangère a contribué à vous donner ce recul et cette hauteur de vue que tant vous reconnaissent.

Vous avez aujourd’hui décidé de mettre un terme à votre vie politique. Beaucoup ont été surpris mais pas ceux qui vous connaissent. D’abord car vous aviez toujours dit que la vie politique était un engagement personnel et une parenthèse dans une vie professionnelle bien remplie. Mais aussi car vous êtes un homme libre et indépendant. Un homme qui aime plus que tout imaginer, anticiper, créer, et initier, un homme de projets et nous vous souhaitons tout le succès possible dans vos nouvelles entreprises. En cela vous êtes et serez toujours un homme de l’avenir.

A titre plus personnel, Monsieur le Maire, permettez-moi de vous dire qu’à vos côtés j’ai appris ce qu’était le sens de l’intérêt général, j’ai appris qu’avant une décision, il y avait le temps de l’écoute et de la concertation et qu’après cette décision, il y avait celui de la volonté et de l’action. J’ai appris ce que signifiait travailler en équipe. J’ai appris le sens de l’engagement et le respect des engagements. J’ai aussi appris qu’un bon discours doit être court.

Au nom de tous les membres du conseil municipal, de toutes celles et ceux avec qui vous avez travaillé ici, permettez-moi donc de vous dire "Merci".

La séance de ce conseil municipal extraordinaire est levée. 

 

Frise L'Isle-AdamCette lettre d'information est éditée par la ville de L'Isle-Adam.
www.ville-isle-adam.fr

Hôtel de Ville

45 Grande Rue
95290 L'Isle-Adam
Tél. 01 34 08 19 19

Horaires d'ouverture :
Du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30
Le vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h
Le samedi de 8h30 à 12h

Le Castelrose

Mairie-annexe - Services administratifs

1 avenue de Paris
95290 L'Isle-Adam
Tél. 01 34 08 19 07

Horaires d'ouverture : 
Lundi, mardi, mercredi, jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30
Le vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h
Le samedi de 8h30 à 11h30 (état-civil, passeport et CNI)

  Ville fleurieLes plus beaux détours de FranceCharte du Bien Vieillir en Val d'Oise

randomness