Statue « L'amour menaçant »

Statue « L'amour menaçant »

« L'amour menaçant » de Etienne Maurice Falconnet.

Biographie de l'artiste

Fils de menuisier, il entre à l'âge de dix-neuf ans dans l'atelier de Jean Baptiste Lemoyne. Après avoir subi l'influence du baroque à travers Le Bernin et Puget, il se rallie à la réaction néo-classique.

Mais il demeurera, malgré cela, le tenant d'une sculpture expressive (vivante, animée, passionnée), sobre et raffiné à la fois.

Son œuvre la plus célèbre est la statue équestre de Pierre le Grand, dite le « Cavalier de bronze » à Saint-Pétersbourg.

Il va s'attirer les faveurs de Madame de Pompadour (Jeanne Antoinette Poisson), qui lui commandera une série de statuettes la figurant sous formes d'allégorie, telles que « la France embrassant le buste du roi », d'après un dessin de Coypel, « la Musique » et « la Jardinière ».
Grâce à son « Milon de Crotone », il est nommé en 1754 membre de l'Académie royale de peinture et de sculpture.

Les diverses sculptures qu'il présente aux Salons de 1755 et 1757 le propulsent comme le sculpteur le plus en vue de l'époque.

De 1757 à 1766, il occupe la fonction de directeur des ateliers de sculpture à la manufacture royale de porcelaine de Sèvres où il participe activement au succès du « biscuit de Sèvres », appellation qui désigne les sculptures de Sèvres (rondes-bosses, bas-reliefs), volontairement et généralement laissées en biscuit, c'est-à-dire sans émail et sans décor. Diderot lui confie la rédaction de l'article « sculpture » de l'Encyclopédie.

Présentation de l'oeuvre

Il réalise, entre autres, la statue « l'amour menaçant » : Cupidon réclame le silence alors qu'il tire une flèche de son carquois.
Cette œuvre a été commandée par Madame de Pompadour, protectrice du sculpteur.

Le modèle en plâtre, exposé au Salon de 1755, semble avoir été offert à Voltaire. Le modèle en marbre a été exposé au Salon de 1757. Il ornera par la suite les jardins de l'hôtel d'Evreux, actuel palais de l'Elysée, résidence parisienne de la marquise.

En 1994, Michel Poniatowski, Sénateur-Maire de L'Isle-Adam, passe commande au musée du Louvre d'une copie en résine de cette œuvre, en vue de l'installer sur la place du Tillet à Nogent, en souvenir des nombreux enfants victimes des bombardements alliés de juillet et août 1944.

Cette statue est inaugurée le 10 août 1994. Michel Poniatowski a donné une autre signification à cette œuvre « Amour au silence ».

Coordonnées
Statue « L'amour menaçant »
Rue du Guillery
95290
L'Isle-Adam
Emplacement : 
Statue « L'amour menaçant »
Rue du Guillery
95290 L'Isle-Adam
Repères : 

Dimensions de l'œuvre : 50 cm x 92 cm x 62 cm

Hôtel de Ville

45 Grande Rue
95290 L'Isle-Adam
Tél. 01 34 08 19 19

Horaires d'ouverture :
Du lundi au jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30
Le vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h
Le samedi de 8h30 à 12h

Le Castelrose

Mairie-annexe - Services administratifs

1 avenue de Paris
95290 L'Isle-Adam
Tél. 01 34 08 19 07

Horaires d'ouverture : 
Lundi, mardi, mercredi, jeudi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30
Le vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h
Le samedi de 8h30 à 11h30 (état-civil, passeport et CNI)

  Ville fleurieLes plus beaux détours de FranceCharte du Bien Vieillir en Val d'Oise